Les petits maux de la grossesse

Les douleurs ligamentaires

Dès le début de la grossesse, vous pouvez ressentir une gêne prononcée de part et d’autre de l’utérus : tout à fait bénignes, ces douleurs sont liées à l’étirement des ligaments qui soutiennent votre utérus et qui doivent s’allonger lorsqu’il grossit.

Plus tard, l’imprégnation hormonale des ligaments du bassin peut aussi entraîner des sensations de tiraillement plus ou moins fortes dans les jambes, l’aine, le pubis ou les côtés du ventre. Ces douleurs se manifestent essentiellement lors des changements de position ou à la station debout, rendant parfois la marche difficile. Elles augmentent au cours de la grossesse et sont plus fortes si vous avez déjà accouché une ou plusieurs fois auparavant. Pour vous soulager, reposez-vous et limitez au maximum le temps passé debout. En parallèle, vous pouvez faire appel à l’acupuncture ou à l’homéopathie.

 

Réagissez à cet article

Envoyer par Email