Alimentation

Faut-il une alimentation particulière en cas d’eczéma atopique ?

Eczéma atopique, allergies : quelle alimentation et quels ingrédients pour bébé ?

 

Eczéma atopique et allergies alimentaires... Ce n’est pas automatique ! Si l’eczéma atopique se manifeste notamment lorsque la peau sèche est en contact avec des allergènes, il n’y a pas forcément de relation puisque l’alimentation est ingurgitée (v. notre dossier sur l’eczéma atopique). Toutefois cela peut arriver. Certains aliments peuvent avoir un contact irritant avec la peau. Au moment de les avaler, le contact avec la bouche ou le contour de la bouche - surtout quand votre bébé apprend à manger tout seul !- pourrait titiller le système immunitaire et donc une poussée. 
 
La vraie question, maintenant, est de savoir si l’eczéma atopique a une relation directe avec une intolérance ou une allergie alimentaire spécifique. À savoir si le fait d’être allergique aux carottes, par exemple, va déclencher une poussée si votre bébé en mange.
Les avis diffèrent... Ce que l’on pourrait dire à l’heure actuelle (1) :
- Si votre bébé a de l’eczéma atopique, c’est parce qu’il a un terrain atopique ! C’est-à-dire que son système immunitaire répond de manière excessive en présence d’allergènes. Cela pourrait tout aussi bien s’exprimer par une conjonctivite, un bon rhume des foins, de l’asthme qui sont d’autres manifestations possibles en plus de l’eczéma ou l’allergie alimentaire. 
Selon la sensibilité de son terrain atopique, une même personne peut être sujette à une seule manifestation ou plusieurs sans que cela soit lié. Ainsi, votre enfant peut être allergique aux carottes mais ne pas avoir d’eczéma atopique quand il s’en régale. La réaction à cet aliment se manifestera autrement (régurgitation, diarrhées...)
-  Quand l’eczéma atopique est particulièrement sévère, il peut cependant directement être lié à une allergie alimentaire. 
 
Eczéma, réaction cutanée, rougeur de la peau : vigilance avec les aliments les plus allergènes
 
Un doute ? Rendez-vous chez votre médecin qui vous conseillera de consulter un dermatologue et/ou un allergologue selon les symptômes. Une fois les résultats en main, ils décideront alors s’il est nécessaire de mettre en place ce qu’on appelle « un régime d’éviction » pour écarter certains aliments. Ceux qui sont plus souvent concernés :
- les arachides
- le lait
- les noix et les graines 
- le blé
- le blanc d'œuf
- les poissons, les crustacés et les mollusques
- le chocolat
 
Plus important, ils vous diront, en fonction de l’âge de votre bébé et de sa diversification alimentaire, comment les remplacer pour garder une valeur nutritive équivalente... et continuer à offrir des petits menus gourmands à votre enfant !
 
(1) Source : http://www.allergienet.com/dermatite-allergie-aliment

 

Réagissez à cet article

Envoyer par Email