Les croûtes de lait

Tout savoir sur les croûtes de lait

Votre enfant est là depuis quelques semaines, et tous les jours, sa personnalité et son corps évoluent. Surtout sa peau de nourrisson, particulièrement fragile. Aujourd’hui, vous avez découvert des petites plaques jaunes sur sa jolie tête ? Il s’agit de croûtes de lait. On vous dit tout ce qu’il faut savoir pour maîtriser le sujet.

 

 

Une croûte de lait, qu’est-ce c’est ?

 

Les croûtes de lait ce sont tout d’abord l’une des manifestations les plus fréquentes chez les nourrissons, alors aucune inquiétude à avoir ! En effet, les croûtes de lait concernent deux tiers des bébés(1) environ. Les croûtes de lait peuvent apparaître très tôt, dès les premières semaines de la vie, durer quelques jours à quelques mois et disparaître totalement vers 2 ans, même si parfois, elles aiment jouer les prolongations.

 

Quel rapport entre la formation de ces croûtes sur la tête de votre bébé et le lait ? Absolument aucun ! Ne vous embêtez donc pas à changer l’alimentation de votre tout-petit, sauf si votre médecin vous le recommande. En fait, ce nom vient de la ressemblance de cette manifestation de la peau avec quelques gouttes de lait qui auraient débordé de la casserole et séché sur une plaque de cuisson.

 

Si les croûtes de lait ressemblent à du lait durci, l’aspect est donc facile à imaginer : une petite plaque rugueuse, à l’aspect brun jaunâtre et un peu grasse au toucher. Elles adorent s’installer sur le cuir chevelu du bébé. Les croûtes de lait descendent parfois jusqu’aux sourcils et plus rarement sur le corps des bébés, notamment les aisselles ou le siège.

 

Au fil des jours, les croûtes de lait s’assèchent pour former des écailles (aussi appelées squames) qui tombent naturellement. Quelques cheveux de bébé viennent en même temps ? Qu’à cela ne tienne, ils repousseront sans aucun problème.

 

Dernière précision mais pas la moindre : si les croûtes de lait ne sont peut-être pas jolies à regarder, elles restent superficielles. Les croûtes de lait ne sont pas douloureuses, elles peuvent provoquer des sensations d'inconfort comme des démangeaisons.

 

Une croûte de lait, mais d’où ça vient ?

 

Puisque cela ne vient pas du lait, cela vient-il d’un manque d’hygiène ? Non plus ! Les croûtes de lait sont un peu comme les pellicules chez les adultes. Elles dépendent par conséquent plutôt d’une réaction naturelle de la peau que d’une douche oubliée... Une nouvelle preuve que les croûtes de lait ne représentent aucune gravité pour votre enfant.

 

Plus précisément, les croûtes de lait viennent d’un excès de sébum chez le bébé. C’est-à-dire que les glandes sébacées, qui produisent le film lipidique sur la peau pour la protéger, sont très actives. D’où l’apparition, à certains endroits, de zones grasses qui collent les cellules mortes. Ainsi piégées, ces cellules forment ces petites croûtes, essentiellement sur le cuir chevelu.

 

Et pourquoi les glandes sébacées sont-elles sur-productives ? À cause des hormones de grossesse ! Vous pensiez en avoir fini avec elles ? Vous, peut-être, mais pas encore votre bébé qui ne les a pas forcément toutes éliminées dans son corps. Cependant, bonne nouvelle : cela signifie donc que lorsqu’elles auront définitivement disparu, les croûtes de lait aussi.

 

En attendant, cette hyperséborrhée favorise le développement d’une levure que nous avons tous sur la peau : la Malassezia Furfur. La prolifération de cette levure participe aussi à l’apparition des croûtes de lait en provoquant une réaction cutanée chez le bébé.

 

Pour résumer, les hormones maternelles présentent dans le corps de votre bébé stimulent trop fortement ses glandes sébacées, ce qui encourage la présence de la Malassezia Furfur. Des conditions idéales pour titiller la peau, et plus particulièrement le cuir chevelu de votre enfant, qui répond en créant ces fameuses croûtes de lait.

 

 

Sources : (1) C Moises-Alfaro et al, In J Dermatol 2002, 41, 349-351.

Réagissez à cet article

Envoyer par Email